البريد الالكتروني           كلمة السر                   لقد نسيت كلمة السر   |   تسجيل جديد   |   Français  

PRESENTATION DU COLLOQUE Facebook     Twitter     طباعة

10 مايو 2017
الرابط : Abdelaziz LAABI
المصدر : PRESENTATION DU COLLOQUE

PRESENTATION DU COLLOQUE


Excellences,
Mesdames, Messieurs,
Chers collègues,

Dans le cadre de la célébration de la Journée Nationale de la Diplomatie Marocaine placée sous le haut patronage de sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Club Diplomatique Marocain a choisi un thème central de réflexion: « Le Maroc et les autres pays africains, un destin commun. »

Cette introspection s’articule sur trois axes de coopération Sud-Sud. Il s’agit, on s’entend, des pays sub sahariens.

1- L’axe de la participation du Maroc au développement durable et des in-frastructures des autres pays africains, par Mr.Abdou Diop.

2- Celui de la présence au Maroc dans les autres pays africains dans le do-maine culturel, spirituel, de l’éducation et de la formation, par Mr. l’Ambassadeur Abdellatif Mouline.

3- Et, la coopération du Maroc avec les autres pays africains, dans le do-maine social et sécuritaire, le social impliquant la problématique de l’immigration, par le Dr. Khalid Chegraoui.

D’éminents hommes des sciences et des idées ont abordé ces thèmes, lar-gement débattus, par ailleurs, par de nombreux institutionnels, les responsables de think-tank, le monde de l’entreprenariat avec le pilotage de la Confédération Générale des Entreprises Marocaines (CGEM), les Universités, les principales banques marocaines et les représentants de la société civile.

Dans le contexte actuel du retour du Maroc à l’Union Africaine, couron-nement de la Diplomatie Royale, notre colloque pose les questions suivantes:


1- Pourquoi le développement de l’Afrique est au centre des priorités de notre pays?

2- Comment va l’Afrique?

3- Quels sont les atouts du Maroc pour s’engager en faveur des solutions afri-caines pour l’Afrique?

4- Comment le Maroc investit et s’investit en Afrique sur le plan du développe-ment durable, culturel, spirituel, social et sécuritaire?

Trois sujets retiendront l’attention des intervenants et feront l’objet d’un développement important. Il s’agit de:

L’Initiative de l’Agriculture Africaine (tripleA).
Le Gazoduc Africain Atlantique.
le Maroc et les groupements régionaux.

Une vérité évidente à mettre en exergue, Sa Majesté le Roi Mohammed VI porté par une vision pionnière, a placé l’Afrique au centre des priorités du Royaume pour promouvoir et installer une dynamique pour le développement durable et l’investissement dans le continent dans un esprit de partage novateur, gagnant/gagnant.

S. M. Le Roi a mis en train un deal pour l’Afrique qui s’illustre par un en-gagement ferme et continu en faveur d’une Afrique résiliente aux changements climatiques et pour un développement inclusif du continent et le bien être de ses populations.

« La réintégration par le Maroc de l’U. A., n’est pas une décision tactique, pas plus qu’elle n’a obéi à des calculs conjoncturels. Elle est plutôt l’aboutissement logique d’une réflexion approfondie. (Extrait du discours de S. M. Le Roi Mohammed VI à Dakar à l’occasion du 41 ème anniversaire de la Marche Verte.)

Le rêve des pères fondateurs de l’Unité Africaine (O.U.A) est en train de se réaliser, pour une Afrique stable, prospère et solidaire capable de marcher en s’appuyant sur des bases intrinsèquement africaines, et la mise en oeuvre de so-lutions économiques, sociales et politiques durables et inclusives pour enrayer les crises que connait le Continent, en faisant prévaloir le règlement pacifique des conflits.


Il s’agit d’une construction devant aboutir à terme à un espace économique régional, permettant à l’Afrique de se positionner en tant que puissance régio-nale.

C’est dans cette démarche déterminée que la région du Sahara marocain ne cesse d’occuper une place primordiale dans l’orientation africaine du Royaume pour remplir le rôle qui est le sien en tant que trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine.

Le défi de notre politique africaine n'est pas seulement financier, ni basé sur les apports techniques. Il est d'ordre humain, à dimensions multiples. Le Maroc apporte non seulement son expertise, mais il s'organise et mobilise ses compé-tences managériales, sociologiques, culturelles et spirituelles.

Au-delà du marché, des sensibilités d'ordre sociologique et religieux sont à considérer, et méritent des actions appropriées, en direction de la société afri-caine, avec sagesse, conscience et le respect de l’autre, la diplomatie culturelle et spirituelle, prônant un islam modéré, tissage harmonieux du Malékisme et du Soufisme.

Ainsi, le capital humain est la vraie richesse sur laquelle le Maroc s'attèle à investir à travers l’éducation, et la formation, fabrique de l’avenir, en prenant en considération la culture propre de chaque peuple, où l'homme africain est à la mesure de toute chose.

Pour conclure, le retour historique du Maroc à sa place naturelle et légi-time au sein de l'UA, pensé comme un choix irréversible sur la voie du dévelop-pement, de la solidarité, de la paix et de l'unité est l'évènement marquant de l'an-née 2017 au niveau continental. Cette situation, on la doit à la diplomatie royale qui a privilégié le dialogue, le partage, le sens des responsabilités et un certain humanisme, où tout ne s'use pas, tout ne disparait pas. La concrétisation des ambitions du Maroc en Afrique est tributaire du dynamisme et de la détermina-tion de tous autour du projet de l'émergence d'une nouvelle Afrique, hautement porté par SM le Roi Mohammed VI.







أخبار اخرى

البحث في الأخبار

    الكلمة